En mémoire de Pierre Valenchon

3 juin 1925 - 27 décembre 2018


Discrètement, homme discret comme il se qualifiait, mais malheureusement pendant la période des fêtes de fin d’année, Pierre Valenchon nous a quittés paisiblement dans sa 94e année et a été inhumé le 3 janvier 2019 dans le cimetière de sa ville natale d’Aix-en-Provence.

Admis à l’École Centrale de Paris, il obtint son diplôme d’ingénieur en 1948 et débuta sa carrière professionnelle dans l’usine d’élaboration par électrolyse du zinc de la Société belge de la Vieille Montagne, à Viviez dans l’Aveyron. Participant activement à la modernisation de cette usine, il chercha à améliorer les rendements thermique et métallurgique des fours (chauffés au fuel), et par la suite leur remplacement par des fours électriques. Il contribua aux recherches pour l’amélioration de la récupération des métaux encore contenus dans les résidus électrolytiques. C’est ainsi que, précurseur, dès le début de sa carrière il contribua – bien avant le premier choc pétrolier de 1973 – à la maîtrise de l’énergie et à la protection de l’environnement par la valorisation des matières secondaires, qui étaient encore appelées déchets.


Sa voie était toute tracée pour mener cette carrière brillante lorsqu’il rejoignit en 1958 Fives Lille-Cail (FLC), en tant qu’ingénieur technico-commercial dans le service matériel sidérurgique. Il est difficile de résumer les activités de Pierre durant les 30 années au sein de cette entreprise, devenue entre-temps Fives-Cail-Babcock (FCB). La valorisation des minerais, la fragmentation et le traitement des métaux constituèrent son activité principale l’autorisant à participer à de nombreuses missions à l’étranger.

Par son écoute attentive et sa gentillesse naturelle, Pierre, voyageur infatigable, avait su tisser des liens de partenariat avec ses interlocuteurs tant chez ses clients que chez ses fournisseurs et sous-traitants, dans tous les coins du monde. Les performances de Fives Lille sur les marchés des gros équipements miniers et métallurgiques peuvent pour une large part lui être attribuées qu’il s’agisse de la sidérurgie au Mexique, du cuivre aux Philippines ou en Iran, de l’aluminium au Canada ou en Afrique du Sud. S’il se sentait insuffisamment convaincant dans une technique – ce qui n’était pas fréquent – ou si une expertise venait à lui manquer pour répondre à un appel d’offres international, il n’hésitait pas à se rapprocher d’experts chevronnés et reconnus que sa modestie naturelle n’avait pas de peine à rallier. Ces interlocuteurs, passionnés comme lui par la technique industrielle, il n’y a rien de surprenant qu’il les ait retrouvés avec enthousiasme au sein de la Sim bien avant une retraite dont il pouvait craindre un rythme plus tranquille.

Parallèlement à son activité professionnelle, Pierre Valenchon s’est inscrit à la Sim dès 1976, faisant partie du comité directeur de la section Minéralurgie. À ce titre, il a représenté l’association à plusieurs congrès internationaux de minéralurgie (IMPC) et a organisé de nombreuses journées techniques de la section. De 1990 à 1999, il devint secrétaire général de la section Valorisation et participa à la réalisation d’ouvrages techniques. De 1999 à 2006, il prit la responsabilité de la série “Les Techniques” et, à partir de 2006 jusqu’en 2015, il travailla intensément sur les deux ouvrages traitant du recyclage et de la valorisation des déchets dans le cadre du groupe de travail animé par Christian Lucion.

Toujours disponible, il participait régulièrement aux réunions des sections, à de nombreuses journées techniques et ne manquait jamais un congrès.
Avec plus de 40 années de bénévolat à la Sim, Pierre a bien mérité que lui soit attribué la médaille de la section Valorisation en 1993, ainsi que la médaille d’honneur de la Sim en 2001.
Un livre qu’il a écrit avec ses enfants retrace son expérience professionnelle et ses activités à la Sim (Une carrière d’ingénieur).

La Sim adresse à sa famille ses sincères condoléances.

Pierre Valenchon

En mémoire de Pierre Valenchon

3 juin 1925 - 27 décembre 2018


Discrètement, homme discret comme il se qualifiait, mais malheureusement pendant la période des fêtes de fin d’année, Pierre Valenchon nous a quittés paisiblement dans sa 94e année et a été inhumé le 3 janvier 2019 dans le cimetière de sa ville natale d’Aix-en-Provence.

Admis à l’École Centrale de Paris, il obtint son diplôme d’ingénieur en 1948 et débuta sa carrière professionnelle dans l’usine d’élaboration par électrolyse du zinc de la Société belge de la Vieille Montagne, à Viviez dans l’Aveyron. Participant activement à la modernisation de cette usine, il chercha à améliorer les rendements thermique et métallurgique des fours (chauffés au fuel), et par la suite leur remplacement par des fours électriques. Il contribua aux recherches pour l’amélioration de la récupération des métaux encore contenus dans les résidus électrolytiques. C’est ainsi que, précurseur, dès le début de sa carrière il contribua – bien avant le premier choc pétrolier de 1973 – à la maîtrise de l’énergie et à la protection de l’environnement par la valorisation des matières secondaires, qui étaient encore appelées déchets.

Lire la suite

Congrès de la Sim à Clermont-Ferrand : le Congrès exposition met la gomme

Congrès Exposition Sim 2018 Clermont-Ferrand

Dans la capitale de l’Auvergne et de Michelin, le Congrès exposition de la Sim a remporté un excellent succès. Si tous les chiffres ont été dépassés par rapport aux éditions précédentes, c’est qu’un plus grand nombre de personnes ont échangé à propos de l’industrie minérale, qu’il s’agisse des matières neuves ou à recycler.

Lire l'article et voir le diaporama

À propos de...

La Sim est une association française sans but lucratif reconnue d’utilité publique qui a vocation à regrouper l’ensemble des professionnels concernés par les matières premières minérales, de leur exploration à leur transformation, en passant par leur extraction et jusqu’à leur traitement après usage et leur recyclage.

Lire la suite
Consulter la plaquette de présentation

Prix SGF 2019

Sur décision du Conseil d'Administration, la Société Géologique de France attribuera, cette année, 2 prix professionnels ainsi que le Grand Prix M. Roubault.
Afin d'assurer une certaine rotation des prix, il a été décidé de retenir :

Domaine I - Prix François Fontannes
Ce prix est destiné à distinguer des travaux touchant à tous les aspects de la surface de la Terre.

Domaine II - Prix Joseph Prestwich
Ce prix est destiné à distinguer une personnalité de nationalité étrangère dont la carrière se sera signalée par des travaux de grande qualité dans tous les domaines des sciences de la Terre et ayant de préférence entretenu des relations privilégiées avec la France.

Grand Prix - Marcel Roubault
Ce prix est destiné à distinguer des travaux ayant conduit à des progrès importants dans le domaine des applications des sciences de la Terre, notamment dans les secteurs de la prospection des matières premières et de source d’énergie, de l’hydrogéologie et du génie civil. Les travaux récompensés pourront concerner des méthodes et des techniques, aussi bien que des conceptions et des idées ayant conduits à des progrès dans la mise en valeur des ressources naturelles ou la réalisation de grands travaux.

Toutes les informations pour la constitution des dossiers sont disponibles sur le site de la SGF.

Actualités

La justice refuse de repousser la date butoir des rejets de l’usine Alteo dans les calanques
Nouvelle Calédonie : une grève met la SLN en grande difficulté
Un label pour des approvisionnements responsables

Groupes de travail