Olivier Bertrand, membre fondateur du GMB-Sim

Olivier BertrandCrédit Fabien Thouvenin

La Sim a la tristesse d’annoncer le décès d’Olivier Bertrand, 95 ans, à Gaurain-Ramecroix le 15 mars 2021. Membre de la Sim, il s’est fortement impliqué dans l’association avec la présence indéfectible de son épouse. Il est surtout indissociable de la création du Groupe des membres belges de la Sim, le GMB-Sim, dont il est le premier président en 2000, mais aussi de l’organisation du congrès-exposition de Liège en 2002. Il est aussi membre du conseil d’administration de l’association de 2000 à 2006 et de 2009 à 2015.


Olivier Bertrand voit le jour le 4 juillet 1925 à Châtelet, près de Charleroi en Belgique, et y passe son enfance. Promis à un avenir de violoniste avec le virtuose belge Arthur Grumiaux, il choisit de s’orienter vers une carrière d’ingénieur alors que la Seconde Guerre mondiale éclate. Il entre à la Faculté polytechnique de Mons pour obtenir son diplôme d’ingénieur civil électromécanicien, puis commence sa carrière professionnelle en tant qu’ingénieur chez CBR à Mons.

En 1950, il épouse Françoise Bataille, fille de Paul Bataille, le fondateur de la cimenterie CCB à Gaurain-Ramecroix, près de Tournai. Le couple a trois enfants : Paul, Marie-Claire et Pierre.

En 1954, la famille Bataille le nomme administrateur-délégué de la société Cimescaut. Olivier Bertrand entreprend alors une stratégie d’investissements importants pour moderniser les équipements alors que le secteur connaît des difficultés. L’acquisition d’un nouveau broyeur, d’un nouveau four et la modernisation de la carrière permettent à Cimescaut d’augmenter sa production et de devenir un acteur majeur des matériaux calcaires. En dix ans, la société passe de 173 à 271 salariés. Cette stratégie se poursuit avec succès dans les années 1970 et renforce la position de Cimescaut sur les marchés.
À cette période, Olivier Bertrand devient président du conseil d’administration des Engrais Rosier à Moustier, près de Namur. Il participe à la réorientation stratégique de l’entreprise, ainsi qu’au démarrage des engrais composés.

En 1981, Olivier Bertrand est nommé à la tête de la nouvelle société Carrières d’Antoing, codétenue par Cimescaut et CBR. Là encore, il lance avec succès un grand programme de modernisation des installations de concassage/broyage et d’acquisition de véhicules de gros tonnage. Parmi ceux-ci figure le Barbare, la première et plus grosse chargeuse en service à cette époque en Europe occidentale (Cat 994). Il conclut aussi le rachat de la Carrière du Fonds des Vaulx à Wellin, entre Givet (Ardennes) et Marche-en-Famenne, par Cimescaut.

Olivier Bertrand est un président du conseil d’administration de Cimescaut très actif jusqu’en 2014, bien qu’il laisse la gestion journalière à ses fils.
Il est également une figure incontournable du secteur carrier qu’il défend et promeut ardemment, tant en Belgique qu’à l’étranger, jusqu’à un âge des plus honorables. Il avait des engagements dans les organisations sectorielles, comme la Fediex, fédération de l’industrie extractive en Belgique, dont il fut administrateur pendant presque 50 ans.

En 2007, la Sim lui attribue la médaille d’honneur en reconnaissance de son parcours et de ses nombreuses actions en faveur des missions de l’association. Depuis 2009, Olivier Bertrand était président d’honneur du GMB-Sim.

En 2017, Olivier Bertrand est nommé officier de l’ordre de la Couronne par le roi Philippe de Belgique en reconnaissance des services rendus.

Travailleur acharné et passionné, Olivier Bertrand était un entrepreneur charismatique à la fois visionnaire et pragmatique, doté d’un sens rigoureux du détail et d’une éthique rompue à toute épreuve. Derrière la fermeté qui pouvait le caractériser, se montrait parfois l’homme cultivé et drôle avec qui il était possible de refaire le monde.
L’annonce de sa disparition touche beaucoup d’entre nous, tant le domaine extractif garde l’empreinte de son influence, que ce soit en Belgique, en France ou au-delà.
La Sim adresse ses sincères condoléances et ses pensées de soutien à son épouse, ses enfants et sa famille.

Espace personnel

Actualités

La prochaine édition de bauma est repoussée à octobre 2022
Le cuivre s’approche des 10 000 dollars la tonne, une première depuis dix ans
Machines : la pénurie de matières premières provoquera une flambée des coûts
Batteries et métaux rares : l’Europe risque une double dépendance vis-à-vis de la Chine
Le groupe français MLT reprend la société belge TechnicGum Polymères
Bâtiment : la profession alerte sur la flambée des prix des matériaux

Restez informés

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire



Connexion