Une journée technique chez Vicat en Isère

Lire l'article en .pdf
mines & carrières 178 - février 2011

 

Le 25 novembre dernier, le district Rhône-Alpes et le groupe de travail Ciment, Béton, Plâtre et Chaux de la Sim organisaient une journée technique autour des activités iséroises du groupe Vicat. Cette journée technique comprenait en matinée une visite de la cimenterie de Montalieu suivie, l’après-midi de celle du centre de recherche Louis Vicat de l’Isle-d’Abeau.

 

Le groupe Vicat est l’héritier d’une tradition industrielle débutée en 1817 avec l’invention du ciment artificiel par Louis Vicat. Créé en 1853 par Joseph Vicat, fils de Louis Vicat, le groupe exerce aujourd’hui trois métiers principaux que sont le ciment, le béton prêt à l’emploi (BPE) et les granulats. Fort de 7 000 personnes et présent dans 11 pays, le groupe réalise près de 56 % de son chiffre d’affaires à l’international.

L’environnement est au cœur des procédés et le groupe s’est fixé cinq axes prioritaires pour le respect de la planète avec l’insertion des carrières dans leur environnement, le choix optimisé des sources d’énergie, la gestion des eaux, la réduction des nuisances et la protection du climat par la gestion des émissions de CO2.

Thierry Meilland-Rey, directeur des carrières du groupe (et président du groupe Formation de la Sim) devait en outre profiter de cette journée pour faire une rapide présentation de l’activité de carrière du groupe tant en France qu’à l’étranger. En effet, le groupe Vicat a souhaité recentrer ces activités au sein d’un même service qui regroupe une trentaine de personnes et qui est basé à l’Isle-d’Abeau. Une activité qui représente tout de même quelque 45 millions de tonnes de production, carrières de granulats et carrières de cimenteries confondues. “Un des soucis constant est ici de garantir un siècle de réserves par cimenterie”, soulignait Th. Meilland-Rey. Cela suppose un maximum de maîtrise foncière avec une prospection qui intègre en premier lieu l’environnement. Les projets vont bien sûr être déclinés en fonction des pays concernés. En France, en Suisse, l’environnement, la biodiversité et le réaménagement écologique sont au centre des préoccupations mais cette tendance est de plus en plus nette également aux États-Unis en matière d’environnement des carrières et c’est nouveau. En Afrique, il faut aussi se soucier des aménagements qui seront intéressants pour la collectivité comme des réserves d’eau, du maraîchage, etc.

La volonté des responsables de l’activité carrières du groupe Vicat est de conserver les compétences des mineurs, les compétences en écologie, en géologie et en géochimie qui existent dans l’entreprise. Ces compétences sont et doivent être conservées à l’intérieur du groupe dès le stade de la prospection avec une très faible externalisation.

La cimenterie la plus moderne d’Europe

La cimenterie de Montalieu, qui était visitée par les participants le matin, a été édifiée en 1922 au bord du Rhône. C’est la plus importante usine du groupe Vicat en France. Suite aux importants travaux effectués en 2006 et 2007 pour moderniser et accroître sa production (2 millions de tonnes annuelles), cette cimenterie est désormais l’une des plus modernes d’Europe.

En termes de valorisation énergétique, l’usine continue de diversifier son approvisionnement en combustibles, en valorisant des déchets énergétiques (pneus et résidus automobiles, farines animales, boues de papeterie, etc.), réduisant ainsi mises en décharge et émissions de CO2, et préservant les sources d’énergies non renouvelables.

C’est au Centre technique Louis Vicat (CTLV), à l’Isle-d’Abeau près de Lyon, que le groupe Vicat a réuni ses moyens pour la conception, le développement et le suivi qualité des ciments, des liants hydrauliques, des granulats, bétons et produits pour le bâtiment. L’ensemble de ces matériaux est en pleine évolution technologique depuis quelques années. Le CTLV, inauguré en 1993, y contribue largement par la modernité de ses locaux, la haute technicité de ses moyens en matériels, et la compétence de ses hommes.

Le centre regroupe chimistes, géologues, physiciens, etc., au sein de trois laboratoires de haut niveau. Le laboratoire “matériaux et microstructures” analyse la composition de la matière, le laboratoire de “formulation des produits industriels du bâtiment” met au point les compositions de produits de second œuvre et la société Sigma Béton dispose de tous les moyens nécessaires pour la mesure, la formulation et le contrôle des bétons et granulats.

On notera par ailleurs que, quelques jours après cette journée technique, le 17 décembre dernier, la certification OHSAS 18001:2007 a été attribuée à l’ensemble des activités Béton & Granulats en France du groupe Vicat par le Bureau Veritas. Déjà certifié ISO 9001 version 2000 pour la démarche Qualité de ses activités Béton et Granulats France, Vicat est maintenant certifié OHSAS 18001:2007 pour sa bonne gestion en matière de santé et sécurité sur tous les sites Béton et Granulats.

La certification OHSAS (Occupational Health & Safety Assessment Series) 18001:2007 - Système de Management de la Santé et de la Sécurité au Travail – est une référence internationale. Elle repose sur les normes internationales de qualité et d’environnement ISO 9001 et ISO 14000, ce qui permet d’associer OHSAS à ces systèmes.

 

Eric Massy-Delhotel